Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Les bonjours de 2017
Mer 23 Aoû - 6:17 par valentine1

» je suis nouvelle
Mar 22 Aoû - 6:10 par Roseline

» CHARTE du Forum Thé-Citron ( à signer obligatoirement avant de poster )
Mar 22 Aoû - 6:04 par Roseline

» on en reparle du gingembre
Lun 19 Déc - 17:36 par eve34110

» Les bonjours de 2016
Mar 12 Jan - 10:26 par Roseline

»  Séance d'hypnose pour maigrir : Puissante technique, maigrir sans régime !
Dim 13 Déc - 10:16 par Roseline

» les bonjours bonsoirs de 2015
Mar 29 Sep - 14:05 par Roseline

» Les bienfaits de la pomme
Ven 31 Juil - 21:27 par Angeline79

» bonjour c'est Toutougne
Ven 31 Juil - 13:16 par Toutougne

» Bonjour moi, c'est Kynicky
Jeu 9 Juil - 14:54 par Roseline

» Bienvenue !
Mar 12 Mai - 7:31 par Roseline

» ne pas oublier le vinaigre de pomme
Lun 11 Mai - 19:25 par eve34110


Le Curcuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Curcuma

Message par Roseline le Mar 1 Jan - 16:28

Le Curcuma




Le curcuma, une plante connue depuis plus de quatre mille ans en Inde pour ses vertus antioxydantes, gagne en popularité chez nous ces dernières années. Épice essentielle dans la cuisine indienne, cette racine issue de la famille du gingembre est notamment utilisée dans la préparation du curry traditionnel.

Si les Indiens consomment entre un et deux grammes de curcuma par jour, les Américains n'en utilisent qu'un huitième de cuillère à thé par année. Il est peut-être temps d'ajuster notre dose afin de profiter des mérites de cette épice!

Saison : Le curcuma est une épice que l'on retrouve toute l'année.
Guide d'achat

Afin de préserver l'arôme du curcuma, il est préférable d'en acheter en petites quantités. Pour un goût plus savoureux, il est conseillé de choisir du rhizome frais. Vous pouvez en retrouver dans certaines épiceries indiennes ou asiatiques.

Le curcuma, comme de nombreuses épices, est irradié dans le but d'augmenter sa durée de conservation et d'empêcher la prolifération de bactéries. Toutefois, si vous êtes opposé à cette pratique, il vous est possible de trouver du curcuma biologique dans les boutiques de produits naturels.
Conservation

Le curcuma frais se conserve au réfrigérateur pendant une à deux semaines dans un sac de plastique perforé. Vous pouvez également le conserver au congélateur jusqu'au moment où vous l'utiliserez.
Afin de préserver sa belle couleur, gardez la poudre de curcuma à l'abri de la lumière dans un contenant opaque. Il se conservera ainsi un an.
Astuces culinaires

Le curcuma, bien qu'associé à la cuisine indienne ou asiatique, est une épice que l'on peut ajouter dans de nombreuses recettes. Une petite cuillère à thé suffit pour mettre un peu de vie dans votre assiette.

Cette épice colore et parfume le riz, les pommes de terre, les sautés de légumes ou encore, les volailles. Elle aromatise également les soupes, les vinaigrettes, les tajines et les sauces à base de tomates. De plus, cette épice vous permet aussi d'atténuer l'acidité de certains plats.

Puisqu'elle se dissout uniquement dans l'huile, elle est parfaite pour faire rissoler les oignons et l'ail. Elle s'harmonise parfaitement aux beurres aromatisés, aux mayonnaises ainsi qu'aux épices telles que le cumin et la coriandre.

Afin de bénéficier des effets antioxydants du curcuma, il est essentiel qu'il soit consommé avec du poivre noir. Cette fusion augmente 1000 fois l'efficacité de cette épice dans votre système.





Le curcuma peut également être infusé avec du gingembre, il suffit d'ajouter une cuillère à thé dans une tasse de lait, une boisson de soja ou encore une tasse d'eau chaude.
Enfin, il est important de rappeler que le curcuma doit être utilisé avec parcimonie, en trop grande quantité, son amertume peut masquer le goût de vos aliments.
Bienfaits pour la santé

Riche en antioxydants, on attribue au curcuma de nombreuses vertus médicinales; la curcumine que l'on retrouve dans cette épice en est responsable. D'ailleurs, le curcuma détient le 5e rang parmi les 1000 aliments antioxydants. Les médecines traditionnelles chinoises et indiennes font usage de cette épice notamment pour soigner les problèmes de digestion, d'infection et d'inflammation.

Digestion

L'Organisation mondiale de la santé reconnaît que le curcuma permet de traiter certains troubles digestifs tels que les maux et les ulcères d'estomac, les nausées, ainsi que la perte d'appétit. Le curcuma serait aussi efficace pour soigner l'acidité gastrique et le syndrome du colon irritable.

Anti-inflammatoire

Cette épice est utilisée en médecines chinoise et indienne afin de s'attaquer aux inflammations dues aux rhumatismes tels que l'arthrose, l'ostéoporose ou encore les douleurs musculaires et les tendinites. Le curcuma est aussi efficace que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, et ne présente pas les effets secondaires nocifs. Son action est comparable à celle de la cortisone.

Système cardio-vasculaire

Le curcuma aide a diminuer le taux de cholestérol dans le sang et améliore la fluidité du sang. Il est toutefois important de faire attention à votre consommation de curcuma si vous prenez des médicaments anticoagulants; les risques de saignement pourraient s'accentuer.

Cancer

Selon de nombreuses études scientifiques, le curcuma ou plutôt la curcumine, composante de cette épice, détient d'importantes propriétés anticancéreuses. Cette épice diminue le processus inflammatoire, ce qui permet de ralentir considérablement le développement de plusieurs types de cancers.

D'ailleurs, il n'est pas étonnant de constater qu'une importante consommation de curcuma est à l'origine d'un taux peu élevé de cancer en Inde. Les principaux cancers où on observe cette baisse sont ceux de la prostate, du colon, du sein ainsi que du poumon.
En effet, les Indiennes sont cinq fois moins touchées par le cancer du sein que les Américaines et les Indiens sont vingt fois moins touchés par le cancer de la prostate que les Américains. On constate que 100 hommes sur 100 000 sont touchés par ce cancer en Amérique du Nord alors qu'uniquement 5 hommes sur 100 000 le sont en Inde.

Par ailleurs, des études préliminaires indiquent que la consommation de curcuma augmenterait le rendement des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie tout en réduisant les effets secondaires.

Alzheimer
Selon les résultats d'expériences menées par une équipe de chercheurs de l'Université de Californie, le curcuma pourrait ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer. Suite à des expériences en laboratoire et sur des animaux, ils ont constaté que le curcuma détruisait les dépôts de protéines bêta-amyloïdes et prévenait leur conception. Ces plaques se forment dans les vaisseaux sanguins du cerveau et sont à l'origine de cette maladie dégénérative.

De plus, les chercheurs ont constaté que, combiné à la vitamine D, le curcuma freinerait de manière encore plus efficace la maladie d'Alzheimer. Enfin, rappelons que c'est en Inde que le taux de cette maladie est le plus bas au monde.





Posologie
haut
Troubles digestifs

Rhizome séché en poudre. Prendre de 1,5 g à 3 g (½ c. à thé à 1 c. à thé) par jour, ce qui correspond à environ 60 mg à 200 mg de curcuminoïdes. (C’est ce que bien des gens en Inde consomment quotidiennement, grâce au traditionnel cari.)
Infusion. Infuser de 1 g à 1,5 g de poudre de rhizome dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 à 15 minutes. Boire 2 tasses par jour.
Extrait fluide (1:1). Prendre de 1,5 ml à 3 ml par jour.
Teinture (1:5). Prendre 10 ml par jour.
Inflammation

Extrait normalisé en curcuminoïdes. Prendre l'équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour. Pour arriver à ces dosages, qui dépassent de beaucoup ceux que peut fournir une consommation normale de curcuma, on a généralement recours à des extraits normalisés à 95 % de curcuminoïdes.
Privilégier les extraits qui contiennent de la broméline ou de la pipérine (ingrédient piquant du poivre), des substances qui améliorent l’absorption de la curcumine. Autre option : prendre les suppléments de curcuma en mangeant, car la présence de gras augmente également l’absorption de l’épice.

Historique du curcuma
Le curcuma est une plante herbacée vivace originaire du sud de l'Asie. Son rhizome séché et réduit en poudre est une épice très populaire. Le curcuma, nommé haridra en sanscrit, est un des principaux ingrédients du cari, un mélange d'épices omniprésent dans la cuisine indienne. En Asie, on a depuis longtemps découvert qu’ajouter du curcuma aux aliments permettait de conserver leur fraîcheur, leur saveur et leur valeur nutritive.

Ainsi, bien avant l'époque des conservateurs synthétiques, le curcuma jouait un rôle primordial comme additif alimentaire. Son nom chinois, Jianghuang, signifie « gingembre jaune », une allusion à sa ressemblance avec le gingembre, une plante de la même famille, et à la remarquable couleur de son rhizome qu'on a utilisé comme colorant et teinture.

En médecine ayurvédique (médecine traditionnelle de l'Inde), de même que dans les médecines traditionnelles de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l'Indonésie, le curcuma est utilisé pour stimuler la digestion, notamment parce qu’il augmente la sécrétion biliaire. En fait, ces propriétés sont universellement reconnues, si bien que le rhizome est commercialisé dans le monde entier.

Au cours des dernières décennies, on a isolé, dans les rhizomes du curcuma, des substances auxquelles on a donné le nom de curcuminoïdes (la curcumine constitue environ 90 % de ces composés). Il s'agit d'antioxydants très puissants, qui pourraient expliquer un certain nombre des indications médicinales traditionnelles de cette plante, notamment pour le traitement de divers troubles inflammatoires dont les douleurs rhumatismales ou menstruelles. En Asie et en Inde, il est également utilisé de façon topique pour accélérer la guérison des ulcères, des blessures ainsi que des lésions causées par la gale et l’eczéma, par exemple.

Recherches sur le curcuma
haut
Cancer. Dans ce domaine, la recherche est très active et les résultats de plusieurs essais cliniques sont attendus27. Les chercheurs pensent que les effets antioxydants et anti-inflammatoires de la curcumine peuvent jouer un rôle dans la prévention et le traitement du cancer15. Des études in vitro indiquent déjà que la curcumine inhibe la prolifération des cellules cancéreuses en agissant à divers moments de leur développement et qu’elle favorise la fabrication d’enzymes qui aident le corps à se débarrasser des cellules cancéreuses18.

Prévention du cancer. Selon des données épidémiologiques, la prévalence de plusieurs cancers (du côlon, du sein, de la prostate et du poumon) est moins élevée dans les pays asiatiques où l’on consomme beaucoup de curcuma13-15. En outre, de nombreuses études sur des animaux exposés à des substances carcinogènes indiquent que la curcumine pourrait prévenir plusieurs cancers (du poumon, du côlon, de l’estomac, du foie, de la peau, du sein, de l’oesophage, lymphomes et leucémie)15.

D’un point de vue clinique, les données sont encore peu nombreuses. Elles ont été obtenues avec des groupes ne dépassant pas 25 personnes dans le meilleur des cas. Néanmoins, les résultats sont prometteurs40. Ils suggèrent que la consommation de curcuma pourrait être associée à une baisse du risque de cancer chez les fumeurs16. Chez des patients à risque, des doses de 1 g à 8 g de curcumine par jour pendant 3 mois sont parvenues à faire régresser certaines lésions précancéreuses17. Enfin, le nombre et la taille des polypes intestinaux de personnes atteintes de polypose familiale ont diminué sous l’effet de la curcumine (480 mg, 3 fois par jour) associée à la quercétine (20 mg)41.

Traitement du cancer. Les propriétés anticancéreuses de la curcumine sont prises très au sérieux par la communauté scientifique et plusieurs essais cliniques sont en cours27. Jusqu’à présent, on ne dispose que de peu de résultats, mais ils sont encourageants. Utilisée seule ou en association avec la chimiothérapie, la curcumine (8 g par jour) a permis, dans quelques cas, de stabiliser l’évolution du cancer du pancréas23,42 . Cet effet a également été observé chez des patients souffrant de cancer colorectal43.

Ces études préliminaires ont toutefois confirmé ce que les études avec l’animal avait révélé : la biodisponibilité de la curcumine est très faible 22,23,44. Elle est peu absorbée par les intestins et la fraction absorbée est rapidement transformée par le foie et éliminée. Les quantités qui se sont révélées efficaces dans les expériences in vitro sont donc difficiles à atteindre dans l’organisme19. C’est une des raisons pour laquelle les essais cliniques utilisent des doses si importantes et se focalisent sur les cancers du tube digestif où les quantités de curcumine demeurent élevées15,20,21,33.

Adjuvant aux traitements habituels du cancer. De nombreux résultats obtenus in vitro ou in vivo avec les animaux indiquent que la curcumine augmente les effets thérapeutiques de la radiothérapie et de la chimiothérapie en rendant les cellules cancéreuses plus sensibles à ces traitements15,45. Elle pourrait aussi réduire leurs effets indésirables24.

Ulcères gastroduodénaux. Les études in vitro et sur des animaux indiquent que le curcuma a des effets protecteurs sur la muqueuse gastrique et qu’il peut détruire ou inhiber la bactérie Helicobacter pylori, responsable de la plupart des ulcères gastriques et duodénaux1-3. D’un point de vue clinique, les études sont rares et leurs résultats encore peu concluants4-6. Toutefois, dans l’une d’entre elles, réalisée sans placebo, le taux de guérison a été de 75 % avec des doses de 3 g de curcuma par jour durant 12 semaines4.

Maladies inflammatoires chroniques. En Inde et en Chine, on utilise le curcuma depuis très longtemps pour ses propriétés à contrer l’inflammation. Des essais in vitro et sur des animaux ont donné des résultats positifs pour le traitement de la colite ulcéreuse, de l’arthrite rhumatoïde et de la pancréatite7,8,22. Chez l’humain, les données sont encore parcellaires et il faudra attendre les résultats de plusieurs essais cliniques en cours pour se faire une idée plus exacte de son efficacité.

Arthrite. Comparée à des anti-inflammatoires classiques, la curcumine (1 200 mg par jour) s’est montrée aussi efficace que la phénylbutazone dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde11. Quant au curcuma, des doses de 2 g par jour pendant 6 semaines ont produit des effets comparables à l’ibuprofène (800 mg par jour) sur des personnes souffrant d’arthrose37. De bons résultats ont aussi été obtenus avec de la curcumine (200 mg par jour pendant 8 mois) couplée à de la phosphatidylcholine (Meriva®) afin d’améliorer son absorption par l’organisme38.

Maladies inflammatoires des intestins. Un extrait normalisé de curcuma a été utilisé avec succès chez des personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable30. Les 2 doses testées, équivalentes à 72 mg et 144 mg de curcumine par jour, ont permis de réduire les symptômes et d’améliorer le confort des malades. Il est à noter qu’un essai de plus grande envergure est en cours aux États-Unis31.

Dans une autre étude avec des patients atteints de colite ulcéreuse, la curcumine à raison de 1 g 2 fois par jour, en plus du traitement habituel (sulfasalazine ou mézalamine), a limité le nombre de crises aiguës de la maladie pendant les 6 mois qu’a duré le traitement12. Les manifestations cliniques ont également régressé. Ces résultats confirment ceux obtenus au cours d’un essai préliminaire qui avait également montré des effets de la curcumine sur la maladie de Crohn39.

Par ailleurs, le curcuma et la curcumine ont donné des résultats encourageants pour le traitement des d’oedèmes post-opératoires90 et de certaines inflammations de l’oeil25,26.

Troubles digestifs. La Commission E et l’Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l'efficacité des rhizomes du curcuma pour traiter la dyspepsie, c’est-à-dire des troubles digestifs, comme les maux d’estomac, les nausées, la perte d'appétit ou les sensations de lourdeur. Au cours d'un essai clinique, le curcuma, à raison de 250 mg 4 fois par jour, a été nettement plus efficace qu’un placebo pour soulager les problèmes digestifs des participants28.

Le curcuma est aussi utilisé pour améliorer les fonctions biliaires, qui sont souvent une des causes de la dyspepsie. Une préparation à base de chélidoine et de curcuma a été utilisée avec un certain succès sur des personnes souffrant de douleurs abdominales dans la région du foie29. La faible qualité méthodologique de cet essai et le fait que la chélidoine est aussi une plante qui stimule la vésicule biliaire rendent ces résultats difficiles à interpréter.

Divers. Les chercheurs s’intéressent également aux effets bénéfiques potentiels de la curcumine sur la maladie d’Alzheimer : 3 essais cliniques sont en cours32.

Précautions
haut
Attention
On s’intéresse de près aux effets anticancer de la curcumine, mais de hautes doses sont nécessaires. On ne connaît pas les effets à long terme de telles doses qui pourraient, dans certains cas, avoir des effets indésirables importants15.
Bien qu'on ne signale aucun cas d'effet indésirable lié à la consommation de curcuma ou de curcuminoïdes durant la grossesse, certains auteurs estiment qu’en raison de son emploi traditionnel pour traiter l'aménorrhée (absence de menstruations), les femmes enceintes devraient éviter de prendre de fortes doses de curcuma ou de curcuminoïdes.
Contre-indications
Obstructions et calculs biliaires. Si une lésion ou un calcul obstrue les voies biliaires, il est impératif de consulter un médecin avant d'entreprendre un traitement au curcuma.
Effets indésirables
Aucun connu aux doses habituellement utilisées.
Interactions
haut
Avec des plantes ou des suppléments
Les effets du curcuma et de la curcumine peuvent s'ajouter à ceux d'autres plantes ou produits naturels ayant un effet anti-inflammatoire.
Avec des médicaments
Théoriquement, les effets du curcuma et de la curcumine peuvent s'ajouter à ceux de médicaments ayant un effet anti-inflammatoire.
Théoriquement, la curcumine peut interagir avec les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie15.
Sur les tablettes
haut
Certains fabricants associent de la broméline à la curcumine, pour en améliorer l'absorption. La pipérine, l’ingrédient piquant du poivre, améliore également l’absorption des curcuminoïdes, tant chez les animaux que chez les humains35.
Le cari, un mélange d’épices, contient du curcuma, mais en quantités très variables36.








Mon autre forum : eveilletoiaujourdhui.forumgratuit.org
avatar
Roseline
Admin

Messages : 306
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 66
Localisation : Dammarie les lys

Voir le profil de l'utilisateur http://the-citron.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

et bien je vais tester le curcuma!

Message par egyptia le Mar 1 Jan - 22:46

j'en avais déjà entendu parlé mais je ne trouvais que du cury (un peu agressif pour mes intestins)
aussi j'en ai trouvé! et j'en ai bu en infusion ce jour!
à voir!
avatar
egyptia

Messages : 94
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 53
Localisation : Nord 59

Voir le profil de l'utilisateur http://egyptia.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Curcuma

Message par Roseline le Mar 1 Jan - 23:01

C'est une épice très bonne , mais moi je n'y ai pas droit ou en petite quantité car c'est anti coagulant et que je suis sous Plavix , sinon on peu se procurer des gélules vides et les remplir et prendre en gélules !






Mon autre forum : eveilletoiaujourdhui.forumgratuit.org
avatar
Roseline
Admin

Messages : 306
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 66
Localisation : Dammarie les lys

Voir le profil de l'utilisateur http://the-citron.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Curcuma

Message par green lemon83 le Mer 2 Jan - 14:01

bonjour moi je susi en cure pour mes articulations c'est un mélange avec du poivre entre autre sinon j'en ai acheté en vrac et j'en ai mis dans du riz pilaf c'est trés bon, c'est moins fort en senteur arômes que le curry du coup on peut saupoudrer dans plein de plats mijotés sans dénaturer la saveur de ceux ci
avatar
green lemon83

Messages : 151
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : centre var

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le curcuma

Message par egyptia le Jeu 3 Jan - 11:37

green lemon83 a écrit:bonjour moi je suis en cure pour mes articulations c'est un mélange avec du poivre entre autre sinon j'en ai acheté en vrac et j'en ai mis dans du riz pilaf c'est très bon, c'est moins fort en senteur arômes que le curry du coup on peut saupoudrer dans plein de plats mijotés sans dénaturer la saveur de ceux ci
ça m'arrange je vais pouvoir en faire profiter la petite famille
avatar
egyptia

Messages : 94
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 53
Localisation : Nord 59

Voir le profil de l'utilisateur http://egyptia.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Curcuma

Message par green lemon83 le Jeu 3 Jan - 13:52

c'est une épice qui passe bien, pur ses effets anti inflammatoire rajoutes un peu de poivre à tes préparations culinaires egyptia Smile
avatar
green lemon83

Messages : 151
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : centre var

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

merci pour ta réponse

Message par egyptia le Jeu 3 Jan - 14:10

green lemon83 a écrit:c'est une épice qui passe bien, pur ses effets anti inflammatoire rajoutes un peu de poivre à tes préparations culinaires egyptia Smile
oui,oui je rajoute du poivre noir avec! et c'est vrai ça passe sans soucis dans la nourriture!
avatar
egyptia

Messages : 94
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 53
Localisation : Nord 59

Voir le profil de l'utilisateur http://egyptia.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Curcuma

Message par Rosecayenne le Dim 6 Jan - 15:11



Comme le suggère Green lemon c'est une épice qui passe bien.
Dans certaines îles des Antilles, je sais que l'on utilise les feuilles aussi contre le diabète, la racine est un antidote
de l'intoxication par le mancenillier (arbre toxique qui pousse sur certaine plage)
Les coups et foulures sont soignés avec des cataplasmes appliqués sur les zones concernées.
Rosecayenne
avatar
Rosecayenne

Messages : 55
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 57

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Curcuma

Message par eve34110 le Dim 6 Jan - 16:30

alors ,dès que possible je vais essayer d'en trouver bio et surtout je vais tester avec le riz pour commencer
merci Rosecayenne
avatar
eve34110

Messages : 83
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 72
Localisation : languedoc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Curcuma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum