Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets

la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par eve34110 le Dim 6 Jan - 13:22




Avant - propos

En dépit des attaques, dont mon livre La Santé la Pharmacie du Bon Dieu et moi-même avons été l’objet, les nombreuses lettres d’encouragement reçues aussi bien de gens bien portants que de malades, de médecins que d’auxiliaires médicaux, m’ont amenée mettre la disposition des hommes mon expérience et mes plus récentes connaissances des simples, dans une édition améliorée et complète.
A une époque où la majorité des hommes s’écarte de plus en plus d’un mode de vie naturel et s’attire par une conduite erronée, de menaçantes maladies, nous devons retourner aux simples plantes que Dieu, dans sa bonté, a mises notre disposition depuis des temps immémoriaux. L’abbé Kneipp dit dans ses livres que contre chaque maladie il y a une plante qui pousse. C’est préserver sa santé que de cueillir préventivement et en temps utile les plantes et les herbes de La Pharmacie de Dieu, et d’en boire des tisanes journellement ou lors de cures, d’en utiliser les extraits en frictions, en compresses, en sinapismes ou dans l’eau de bain. Quand on décide de se soigner avec des plantes, il conviendrait de commencer par des plantes aux vertus dépuratives, telles que l’ail, l’ortie, le pissenlit, le lycopode, la manna, le plantain. De telles cures, suivies selon les recommandations, ne peuvent nuire en aucune façon. Si elles n’apportent pas ou seulement de très faibles améliorations ou soulagements, il est possible qu’il existe dans le lieu l’habitation ou de travail, des zones géopathogènes. Dans ce cas, seul un sourcier exprimenté peut déterminer des endroits exempts de radiations.
En cas de maladies sérieuses, de fièvres ou d’autres symptômes évidents de maladie, il est indispensable de consulter un médecin pour qu’il établisse un diagnostic, et de suivre ses conseils. Il est bien évidemment tout aussi indispensable de faire suivre minutieusement l’évolution et le processus de guérison d’une maladie grave par ce même médecin.
La médecine classique commence lentement se tourner vers les remèdes naturels. C’est ce qui ressort du 25me congrès international des Médecins Allemands et du congrès des Médecins Autrichiens en mars 1980 Badgastein (province de Salzbourg), auquel environ 1500 médecins prirent part.
Le Professeur Carl Alken (Université de la Sarre, R.F.A.) justifie le tournant amorcé par la Faculté vers les dons de la nature par cette déclaration: Après la deuxième guerre mondiale, les médecins étaient pratiquement désarmés devant la tuberculose et le blocage des reins. Ce fut ensuite l’avènement des antibiotiques et aujourd’hui, il nous faut faire face des résultats négatifs de ce médicament miracle dus pour une part, des doses trop élevées et d’autre part, un usage inconsidéré. A cela vient s’ajouter une avalanche de maladies cryptogamiques qui est déclenché par des troubles de l’équilibre biologique normal dû à un abus de médicaments, ainsi qu’à des modifications de l’environnement.
Depuis de nombreuses années, je me tiens au courant des congrès et symposiums médicaux, dont les comptes rendus sont d’ailleurs publics dans la presse. Nombre de médecins conscients de leurs responsabilités mettent en garde contre l’abus des médicaments. Ils insistent notamment sur le grave danger que représente l’usage des analgésiques, qui sont absorbés par de nombreuses personnes sans contrôle médical et provoquent, entre autres, de graves lésions organiques. Les médicaments hypotenseurs, notamment quand ils sont pris pendant de longues périodes sans interruption, favorisent chez la femme, le cancer du sein; ceci a été établi par trois groupes différents de chercheurs travaillant indépendamment les uns des autres: le premier Boston, le deuxième Bristol, le dernier Helsinki.
C’est pour ces raisons que j’aimerais mettre à la porte de tous les malades, les vertus curatives de plantes importantes en y ajoutant l’expérience acquise depuis la parution, en 1980, de la brochure La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu, et les guider sur le chemin de la santé. Il s’élève celui qui sort du désespoir de la maladie par ses propres forces, par sa volonté et avec l’aide des plantes de Dieu. Recouvrer la santé par son action personnelle fait sortir le malade de l’impasse où l’avait conduit la maladie.

On m’a bien souvent demandé d’où me venait la connaissance des simples. Je ne puis à ce sujet donner de réponse précise. Dans ma jeunesse, je passais mes vacances scolaires dans la famille d’un garde forestier. Là, j’ai pu ressentir, quoique mon jeune âge ne me permît pas de le comprendre complètement, les interdépendances et les complémentarités biologiques de la nature (écosystèmes). C’est ainsi que j’appris, tout enfant, à identifier toutes les plantes et à les connaître par leurs noms, sans toutefois apprendre leurs vertus curatives. Ma mère, qui était une disciple convaincue de Kneipp*, s’est toujours efforcée de nous élever d’une manière naturelle, sans avoir recours à la chimiothérapie. Etant jeune fille, deux évènements m’ont marquée. Une femme d’une quarantaine d’années, mère de trois enfants, était atteinte de leucémie; jugée incurable, on l’avait transportée de l’hôpital à son domicile pour y mourir, les médecins lui donnaient encore trois jours à vivre. Sa sœur, par pitié pour trois enfants, porta de l’urine de la malade à une guérisseuse des environs de Karlsbad. Quoique celle-ci déclara: « c’est seulement maintenant que vous venez avec cette eau de mort », les plantes qu’elle lui donna firent leur effet. Dix jours après, un examen clinique ne révéla plus aucune trace de leucémie. A la même époque, j’eus connaissance d’un cas semblable; une mère de quatre enfants, âgée de 38 ans, était abandonnée des médecins. Il s’agissait là aussi d’une leucémie. Cette femme alla elle aussi consulter une guérisseuse par les plantes qui lui remit les simples nécessaires. Elle s’en prépara chaque jour quelques pots de tisane et chaque fois qu’elle passait à proximité en avalait une bonne gorge. Elle pensait: même si cela ne me guérit pas, cela ne me fera sûrement pas de mal. Dix jours après, un nouvel examen constata qu’il n’y avait plus de trace de leucémie. Ces deux exemples montrent bien l’énorme importance qu’a l’absorption d’une grande quantité de tisane pour la guérison de maladies réputées incurables. De plus, il est certain pour moi que même les maladies malignes peuvent être guéries par les plantes. A la Chandeleur de l’année 1961 mourut ma mère bien-aimée. Depuis ce temps, j’eus la conviction d’être attirée dans le monde des simples. J’acquis de nouvelles connaissances et progressivement, je sentis grandir mon sentiment de sécurité parmi les plantes de la Pharmacie de Dieu. C’est comme si une force supérieure, surtout celle de la Sainte Vierge, soutien de tous les malades, me montrait avec certitude le chemin à suivre. La confiance en Elle, le recueillement et la prière devant un ancien et merveilleux portrait de la Vierge qui est parvenu singulièrement entre mes mains et est resté en ma possession, m’a aidée dans le doute. Aussi, je me sens obligée de révéler aux hommes, non seulement les simples et leurs vertus, mais aussi et surtout, la Toute Puissance du Créateur des mains duquel dépendent notre vie et notre destin. Auprès de Lui nous cherchons aide et réconfort et quand nous sommes malades et découragés, nous trouvons des remèdes dans Sa Pharmacie. C’est Sa Volonté qui nous guide, nous dépendons de Sa Générosité et notre vie suit le chemin qu’il a tracé.
En conclusion, je voudrais encore dire que je me suis efforcée de mettre toutes mes connaissances dans cette édition, avec le souci qu’elle soit utile aux hommes, mais il me faut la terminer avec une prière. Ne me téléphonez pas et ne m’écrivez pas non plus. Je ne suis pas une guérisseuse et ne reçois aucune visite. L’index alphabétique précis vous guidera sur le bon chemin et vous aidera choisir les plantes à utiliser. J’attire aussi votre attention sur la brochure Les Guérisons de Maria Trében (attestations et récits de guérison) qui est publiée chez le même éditeur. Enfin, je n’ai aucun service d’expédition et ne prends aucune commande de simples.
Grieskirchen, mai 1980.
MARIA TREBEN
avatar
eve34110

Messages : 83
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 72
Localisation : languedoc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par Roseline le Dim 6 Jan - 21:32













Mon autre forum : eveilletoiaujourdhui.forumgratuit.org
avatar
Roseline
Admin

Messages : 301
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 66
Localisation : Dammarie les lys

Voir le profil de l'utilisateur http://the-citron.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par eve34110 le Mar 8 Jan - 16:37

Merci Roseline, tu es la plus forte Mme +++
je te bise (pas de méprise!)
avatar
eve34110

Messages : 83
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 72
Localisation : languedoc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par blanche14 le Ven 8 Fév - 5:25

Merci Rose se livre ma l'aire super de chez super bisous
avatar
blanche14

Messages : 130
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 52
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://detentedespieds.eklablog.com/accueil-c21612093

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par Ylang le Lun 14 Oct - 15:04

Roselyne


Excuses ma question mais je ne comprends pas très bien! Tu parles du livre de maria treben mais il semble que toi aussi tu en as écrit un est ce bien ça ? Si,lui quel est le titre exact et en quoi ces deux livres se diffèrent ils s il te plaît ? Merci
avatar
Ylang

Messages : 6
Date d'inscription : 14/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par Roseline le Lun 14 Oct - 17:36

Coucou Ylang non, non je n'ai pas écrit de livre , c'est de celui de Maria Trében dont je parle ici , où as-tu vu que j'avais écris un livre, tu m'intrigue là ?
 






Mon autre forum : eveilletoiaujourdhui.forumgratuit.org
avatar
Roseline
Admin

Messages : 301
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 66
Localisation : Dammarie les lys

Voir le profil de l'utilisateur http://the-citron.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum